Vous êtes ici : AccueilÉtudiant et usager

Protocole sanitaire pour les événements festifs étudiant (rentrée 2021)

Publié le 10 septembre 2021 Mis à jour le 14 septembre 2021
Date(s)

du 10 septembre 2021 au 15 novembre 2021

Les évènements organisés par des associations étudiantes sont désormais soumis à l’observation d’un certain nombre de règles.

  • Tout événement organisé par les associations étudiantes est désormais soumis au passe sanitaire et au respect du même protocole sanitaire que celui demandé pour des activités comparables notamment celui applicable aux discothèques.
  • Si l’événement est organisé dans l’enceinte d’un campus universitaires, il doit être préalablement autorisé par le chef d’établissement.
  • Si l’évènement est organisé en dehors de l’établissement d’enseignement supérieur, le chef d’établissement doit en être informé et l’événement doit nécessairement se dérouler dans un établissement recevant du public soumis à passe sanitaire (discothèque, bar, restaurant universitaire réservé pour l’événement). Il est en revanche absolument interdit de l’organiser dans une résidence universitaire.
Un protocole spécifique et une fiche de déclaration d’organisation d’évènements sont disponibles. Cette fiche est à transmettre au Président de l'université via les adresses : mve@uca.fr et spr@uca.fr, pour autorisation ou information. Si l’établissement recevant du public (ERP) d’accueil relève d’un CROUS, elle doit également être communiquée au directeur général du CROUS. La fiche permet une meilleure anticipation des risques et souligne les points de vigilance essentiels.

Dans toutes les hypothèses et quel que soit le lieu dans lequel l’événement se déroulera, les associations organisatrices des événements seront responsables de la bonne mise en œuvre des consignes sanitaires.

Il est attendu par les autorités, de la part de l’ensemble des chefs d’établissements, la plus grande rigueur afin de sanctionner tout manquement aux règles de ce protocole. A défaut de respect des principes ci-dessus, les associations pourront se voir retirer la domiciliation au sein de l’établissement, interdire la mise à disposition d’un local, refuser l’allocation de moyens et les établissements pourront exiger le remboursement de la ou des subventions allouées. Par ailleurs, les responsables de l’association et les organisateurs de l’événement engagent leur responsabilité pénale et s’exposent à des sanctions disciplinaires.